Paris 13ème : son quartier chinois et ses Temples bouddhistes

IMG_3876

 

Salut à tous!

Je vous avais déjà parlé de mon quartier favori à Paris qui est le Marais, mais je ne vous avais pas encore parlé de mon autre quartier préféré à Paris : le quartier chinois dans le 13ème!

Vous allez me dire « Ha ouais, j’y vais parfois faire les courses quand j’ai besoin de curry! ».
Oui, d’accord, mais c’est pas que ça le quartier chinois! C’est tout une histoire, une communauté, et même deux temples bouddhistes!
Aujourd’hui, je vais vous présenter tous les aspects du quartier chinois : son emplacement, son histoire, pourquoi est-il devenu le lieu d’accueil de la communauté asiatique, et bien sûr, les restaurants et magasins asiatiques! 😉

 Alors commençons notre voyage à travers le Paris chinois!

 

LA NAISSANCE DU 13ÈME

Saviez-vous que Paris comptait initialement 8 arrondissements? C’est un décret impérial de 1860 qui va faire naître 8 nouveaux arrondissements dans la ville afin d’en compter 16. A l’époque, les arrondissements étaient attribués selon l’ordre de lecture, de haut en bas et de gauche à droite. Notre actuel 17ème arrondissement était à l’époque le 1er et ainsi de suite.
Sauf qu’en 1860, ça va changer! En effet, les bourgeois parisiens résidents au sud ouest de Paris se voient assigner par le nouveau décret, le 13ème arrondissement. Malheur! A l’époque, l’expression « se marier à la mairie du 13ème » signifie « vivre en concubinage« , une chose inacceptable et très mal vu à l’époque. Les bourgeois refusent alors catégoriquement de devenir le 13ème arrondissement de Paris. On a donc l’idée d’attribuer les arrondissements en faisant un escargot, l’attribution que nous connaissons actuellement. Et c’est comme ça que Paris 13ème trouve sa place définitive au sud est de la ville.

 

LA NAISSANCE DU QUARTIER CHINOIS

C’est en 1891 que naît l’industrie automobile, ici à Paris, dans les usines de Panhard & Levassor. Les usines se situent dans le 13ème principalement sur l’avenue d’Ivry. C’est ici qu’est créée la première automobile, un véritable succès pour l’entreprise.
C’est au moment de l’essor de l’industrie automobile, que quelques travailleurs asiatiques arrivent travailler vers la Place d’Italie chez la grande firme. En 1930, on compte environ 1000 travailleurs asiatiques.
Malheureusement, vers le milieu des années 60, la société Panhard & Levassor, rudement concurrencée par Citroën, met la clé sous la porte.
La ville de Paris se retrouve avec des dizaines d’hectares d’usine, sans n’en savoir que faire. Elle décide alors de lancer une vaste opération d’urbanisme qui se nommera « Italie 13 ». Une grosse partie des bâtiments du quartier (usines, habitations) va être rasée afin de construire un tout nouveau quartier moderne. Les grandes tours poussent comme des petits pains, notamment aux Olympiades, afin de pouvoir accueillir 16 400 logements.
L’architecte Le Corbusier, qui s’occupe du projet aime particulièrement le béton, et souhaite faire table rase de l’ancien quartier du 13ème en y donnant un nouvel esprit.

IMG_4468

 

Malheureusement, après la construction de quelques tours, la mayonnaise ne prend pas! En effet, les habitants pour qui les tours ont été construites, ne sont pas intéressés. Eux ceux qu’ils aimaient, c’était leur vie avant, leur petit quartier résidentiel, le boucher du coin, les petites habitudes…
Les logements sont trop chers pour les français moyens, et trop modernes pour les français aisés. Malgré la baisse des prix, personne ne veut vivre dans ces tours!
Le projet « Italie 13 » devient alors un véritable fiasco immobilier, et on cesse les constructions en 1977. Sur les 55 tours prévues, seulement une trentaine verra le jour.

Mais vous allez me dire : « Ils sont où les asiatiques dans l’histoire!? »

J’y viens ☺

Suite à la défaite des Etats-Unis lors de la guerre du Vietnam, des milliers de vietnamiens quittent le pays pour se réfugier en France. C’est l’époque des boat people, ces migrants qui quittent leur pays sur des embarcations de fortune afin de fuir le communisme. Ceux qui auront la chance d’arriver à Paris sains et saufs découvrent un quartier moderne et des logements tout neufs à des prix défiants toute concurrence. Rapidement, ils achètent la majorité des appartements disponibles. Avec le temps, les indochinois s’installent, s’intègrent, ouvrent des restaurants et des magasins

Et c’est ainsi qu’est né le quartier chinois de Paris! ☺

 

LE QUARTIER CHINOIS AUJOURD’HUI

Aujourd’hui, le treizième arrondissement de Paris compte 20 000 asiatiques soit 12% de la population de l’arrondissement.
On délimite le quartier chinois par le fameux « Triangle de Choisy » : l’avenue d’Ivry, l’avenue de Choisy et le boulevard Masséna.
Etant donné que j’habite juste à côté, je me rends régulièrement dans ce quartier, surtout pour manger, ou acheter des produits exotiques. Mais saviez-vous qu’il y également deux temples bouddhistes dans le quartier?? Il y a quelques mois, au cours d »une visite guidée, j’ai pu pénétrer dans ces temples

 

SES TEMPLES BOUDDHISTES

Le premier temple bouddhiste que j’ai visité est vraiment caché. Et dire que je suis passée 100 fois devant sans jamais soupçonner son existence. Il se trouve au 37 rue du Disque (voir le plan ci-dessous) et on y accède en avançant dans le parking. L’entrée est vraiment glauque mais n’ayez pas peur 😉 Ce temple bouddhiste est tenu par l’Association des Résidents en France d’Origine Indochinoise (A.R.F.O.I).
A l’intérieur, on observe surtout des statues de la divinité Bodhisattva Guanyin à qui le temple est dédié. Il y a de nombreuses offrandes sur l’autel, elles sont apportées par les fidèles du temple. On peut presque apporter tout ce qu’on veut en guise d’offrande : un filet d’orange, des oeufs, du lait, de la lessive… Environ 2 fois par mois, l’association convie ses fidèles à un repas végétarien. On peut également suivre des cours de chinois, ou être aidé dans ses papiers administratifs. C’est vraiment un lieu d’entraide et de partage

IMG_3882
Temple bouddhiste de l’Association des Résidents en France d’Origine Indochinoise

 

Le second temple bouddhiste que j’ai visité est mon préféré, peut-être car il est plus grand et plus doré ☺ Il s’agit du Temple de l’Amicale des Teochew, qui n’est également pas facile à trouver. Il se trouve juste à côté du centre commercial Olympiades, à côté du restaurant Siam@siam (voir plan ci-dessous). Comme d’habitude, on enlève ses chaussures avant d’entrer. Le lieu est vraiment beau, l’encens brûle, les bougies éclairées font briller les bouddhas. C’est vraiment très étrange de se retrouver dans ce lieu si spécial, en plein coeur de Paris.

IMG_3876
Intérieur du Temple de l’Amicale des Teochew en France

 

SON EGLISE CATHOLIQUE

Les asiatiques ne sont pas tous bouddhistes (#Cliché), on compte également des catholiques. L’église Notre-Dame de Chine a été inaugurée en 2005 et accueille la communauté indochinoise catholique.  Avant d’y pénétrer, je m’imagine une église traditionnelle, comme la majorité de celles qu’on a en France. Quand je rentre et que je découvre l’église, c’est complètement différent! Elle est ronde, très petite, et très claire. On ne se croirait pas trop dans une église, heureusement que certains signes ne trompent pas comme l’autel, ou encore les statues. C’est très étonnant à voir!

 

DANS LES RUES DU QUARTIER CHINOIS

Tous les parisiens connaîssent le McDonald’s de la Porte de Choisy. En effet, il est le seul a avoir son nom inscrit en chinois sur la devanture. Mais saviez-vous qu’à l’époque, le restaurant ressemblait à une pagode. Il y a quelques années, McDonald’s a souhaité « uniformiser » ses restaurants et a supprimé la belle pagode. Regardez plutôt les photos ci-dessous

 

Si vous regardez la façade gauche du McDonald’s, vous apercevrez une mosaïque formant une vieille voiture. On voit également l’inscription Panhard & Levassor qui nous indique que c’est ici que fut conçue la première voiture automobile. Un hommage discret que je n’avais jamais remarqué avant de faire la visite guidée

 

IMG_3868
« Panhard & Levassor, c’est ici que fut conçue, en 1890, la première voiture automobile »

 

Vous serez également surpris de découvrir une petite voie ferrée dans le quartier chinois. Il s’agit de la petite ceinture, un train qui à l’époque faisait le tour de Paris en s’arrêtant à chaque gare. Depuis sa fermeture, il y a fort longtemps, la mairie peine à trouver quoi en faire. Chaque année de nouveaux projets émergent : des restaurants, une promenade, une piste cyclable. A l’heure actuelle, nous ne savons pas encore ce que va devenir la petite ceinture!

IMG_3858
La petite ceinture de Paris, à la Porte de Choisy

 

Mais le treizième arrondissement de Paris est également connu pour autre chose : le street art, qui fera bientôt l’objet d’un nouvel article sur le blog ☺
S’il y a deux fresques qu’on ne peut pas louper dans le quartier chinois, c’est sûrement celles à l’entrée de l’avenue de Choisy.
« Le héron bleu » réalisé par l’artiste français Stew est gigantesque et magnifique
Sur l’immeuble juste à côté, une deuxième fresque, celle de Pantonio qui s’intitule « Tourbillon de sardines ». Cette fresque de l’artiste portugais est la plus haute d’Europe. Elle mesure 66m de haut et 15m de large, belle performance!

 

Mais le quartier chinois, c’est aussi des événements avec notamment le très célèbre nouvel an chinois. Chaque année qu’il est célébré, je travaille, je n’ai donc jamais pu m’y rendre, mais en voyant les nombreuses photos sur les réseaux sociaux, j’imagine combien ça doit être beau à voir!

 

SES RESTAURANTS ET MAGASINS ASIATIQUES

Mais oui, je ne pouvais pas terminer cet article sans vous parler de mes bons plans et bonnes adresses du quartier chinois! Je pense avoir testé au moins la moitié d’entre-eux! Pour vous dire combien je m’y rends souvent ☺ Les restaurants sont majoritairement bons marchés, et de différents coins de l’Asie. Le quartier chinois ne dispose pas que de restaurants chinois, bien loin de là! On trouve des restaurants thaïs, laotiens, vietnamiens, cantonnais, et je pense! Chacun propose sa spécialité et vous serez surpris de voir qu’un plat traditionnel comme le boeuf loc-lac peut être cuisiné de différentes manières selon les restaurateurs et leurs origines.

Vous trouverez ci-dessous une carte regroupant mes restaurants et magasins préférés, ainsi que l’emplacement des lieux de culte cités dans l’article. N’hésitez pas à cliquer sur les marqueurs pour accéder à plus d’informations 😉

 

J’espère que cet article vous aura plu, et que vous aurez un autre regard sur le 13ème la prochaine fois que vous vous y baladerez! 😉

 

Suivez moi également sur Facebook & Instagram

 

 

Pauline pour Soif de Voyages

 

Un commentaire

Fais moi part de ton avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s