[PVT Canada] Pourquoi j’ai démissionné du poste de mes rêves au bout d’un mois?

 

Salut à tous!

Aujourd’hui, j’avais envie de partager avec vous une autre réalité du PVT : les mauvais moments

Et oui, partir en PVT, c’est génial, et pas une seconde je regrette d’être partie vivre à Montréal. Mais il faut aussi savoir que changer de pays, c’est changer de mode de vie, de rythme, d’emploi, d’environnement… Bien que nous soyons au Québec, dans une région développée et francophone, petit à petit on se rend compte de l’écart de culture que nous avons

Il y a un mois, j’ai sorti l’article « Mon premier mois de PVT : le bilan » dans lequel je vous racontais que j’avais eu des entretiens pour un poste très intéressant
En effet, après avoir déposé mon CV dans mes cinq hôtels préférés de Montréal, trois d’entre-eux m’avait rappelé pour un entretien.
J’étais aux anges car depuis très jeune, mon objectif était d’intégrer un grand groupe hôtelier en tant que réceptionniste et d’y gravir les échelons afin de devenir responsable

Et voilà qu’il y a un mois, le responsable de l’hôtel en question m’appelle pour confirmer qu’il m’embauche! J’étais vraiment trop heureuse! Un achèvement de plus dans ma vie professionnelle et mon début de carrière dans un grand groupe International
J’ai été embauchée à pleins temps, le salaire était vraiment intéressant, et j’avais de nombreux avantages sociaux

Aujourd'hui c'était mon premier jour de travail à Montréal! J'ai rapidement trouve une job dans un groupe hôtelier où j'ai toujours voulu travailler! 😊 C'est un nouvel achèvement personnel, je suis très heureuse! Je suis réceptionniste dans un hôtel 4* de Montréal 🏢 Plus qu'un métier, l'hôtellerie est ma passion. A 6 ans déjà je voulais travailler dans les hôtels 👧 et ce rêve ne m'a jamais quitté! Après 5 ans d'études hôtelière, 2 ans de poste dans un hôtel à Paris, je suis fière d'avoir trouvé si rapidement une job à Montréal! Affaire à suivre! 😉 Merci à tous pour vos messages de soutien! 😚 #Montreal @pvtistes #pvtcanada #PVTMontreal #farinefiveroses #mtlmoment #newachievement #career #hospitality #Hotellerie #luxuryhotels #passion #job #hotelleriejob #reception #ilovemyjob #newgoals #motivation #expatlife

A post shared by Soif de voyages 🌎 🇨🇦 (@soifdevoyages) on

 

Ma première journée s’est très bien passée, j’ai été accueilli très chaleureusement par mes collègues, j’ai de suite senti ce côté bienveillant envers moi.
Et j’ai commencé par deux semaines de formations (une semaine du matin, et la deuxième du soir) afin de m’habituer à l’hôtel. Au bout du 2ème jour, je répondais déjà au téléphone, faisait les départs et arrivées des clients. Mes responsables étaient très contents de m’avoir embauché. Je fais mes 40h de job par semaine et tout roule!
J’ai ensuite eux quelques nuitées de formation à la réception de nuit, ce qui a vraiment été très intéressant pour moi qui n’avais jamais travaillé de nuit dans les hôtels.
Les jours passent, je suis comme un poisson dans l’eau, je me forme aux procédures du groupe, je m’entends bien avec mes collègues et mes responsables, je suis super heureuse!

 

OUI MAIS…

 

… le planning de la semaine suivante apparaît, et là, c’est la douche froide

Moi qui étais embauchée à temps plein (40h/semaine), je me retrouve à travailler seulement 2 jours dans la semaine. En voyant mon visage se décomposer en découvrant le planning, une collègue vient me voir et me dit que je n’ai pas de soucis à me faire, et que d’ici la semaine suivante, je devrais travailler au moins 4 jours.
Je ne comprends pas, pourquoi est-ce que je ne travaille pas 5 jours sur 7 comme prévu?

C’est là que j’apprends que la chose la plus importante dans l’entreprise est la séniorité : plus on est ancien à son poste, et plus on a de droits et d’avantages.

Etant donné que je suis la dernière réceptionniste ayant été embauchée, si l’activité de l’hôtel n’est pas intense, c’est moi qui n’ai pas de travail.
En gros, les employés qui sont là depuis longtemps sont assurés de faire leurs 40h par semaine, mais étant la dernière arrivée, je travaille uniquement lorsqu’il manque du personnel ou que certains employés sont malades
Les responsables ne m’ont pas parlé de ça lors de l’entretien. S’ils m’avaient dit que j’allais travailler deux jours par semaine, jamais je n’aurai accepté de travailler là-bas

Au final, je me sens un peu comme une employée en extra, et pas à temps plein (comme je suis supposée l’être)
La fameuse semaine arrive, et finalement, je n’ai travaillé que les deux jours prévus : le mercredi et le vendredi. Imaginez ce que ça fait de passer 5 jours sur 7 chez soi, à attendre qu’on vous appelle pour vous dire de venir travailler. Passer 5 jours à regarder la télé, à rien faire, à attendre. Cette situation m’a vraiment rendue triste. La semaine suivante, je n’ai pas travaillé du tout. Zero. Nada. Nichts.

D’autant plus que quand je ne travaille pas, je ne gagne pas d’argent. De ce fait, cette semaine là je n’ai gagné que 2 jours de salaire.
Moi qui voulais travailler à fond l’hiver pour faire des économies et profiter l’été, c’est loupé!
Même si mon salaire est très correct, je ne peux pas vivre avec 700$ par mois. Je déteste cette situation d’instabilité, les semaines passent mais on ne sait pas combien d’agent on va toucher à la fin du mois, c’était très angoissant pour moi

J’ai donc décidé d’en parler à mon responsable, et lui faire part de mon souhait de démissionner. Je lui ai bien expliqué que tout me plaisait ici : l’équipe, le travail, l’hôtel, mais que le manque d’heures était trop problématique pour moi. Bien sûr il était vraiment dégoûté que je veuille partir car je suis un très bon élément dans l’hôtel. Il m’a assuré qu’à la période de Noël, j’allais beaucoup travailler, mais que jusqu’à avril, ça serait très calme et que je n’aurai pas beaucoup d’heures. En accord avec le manager de l’hôtel, il m’a même offert 2 options afin de me garder, mais elles n’étaient vraiment pas intéressantes.
J’ai tout refusé, et donné ma lettre de démission

 

ET MAINTENANT?

 

C’est vraiment dur pour moi car j’ai eu la chance d’intégrer l’hôtel qui me plaisait le plus à Montréal, dans le groupe qui me faisait rêver, avec une équipe au top et adorable, mais ce manque d’heure a eu raison de ma décision
Si j’étais restée jusqu’à ce que la saison haute arrive, qui aurait payé mon loyer, l’électricité et les courses? En tant qu’expatrié, j’ai besoin d’avoir des économies aussi bien pour la santé que pour les imprévus. J’ai besoin d’avoir une situation stable car à tout moment je peux rentrer en France si je n’arrive plus à faire face aux dépenses.
Je n’avais pas non plus envie de demander à mes parents de me payer le loyer, je veux être autonome financièrement

 

IMG_3089
Montréal by night

 

RETOUR A LA CASE ZERO

Me voilà donc de nouveau sur le marché du travail.
J’ai fait 5 ans d’études dans l’hôtellerie dont 3 ans dans la restauration, je vais donc essayer de trouver une job de serveuse sur Montréal (si vous avez des plans faites moi savoir! 😀 )

Cette expérience m’aurai fait comprendre qu’au Québec, les lois sur le travail ne sont pas les même qu’en France. C’est ça aussi l’expatriation, découvrir chaque jour de nouvelles choses
Maintenant je vais mettre toute mon énergie à trouver une nouvelle job qui me rendra épanouie et où j’aurai plus de stabilité dans ma vie! 😉
Je sais que certains d’entre vous doivent trouver ça décevant qu’au bout d’un mois je lâche le poste et que je ne m’accroche pas plus, mais il y a pleins d’autres facteurs personnels qui s’ajoutent à ça. Comprenez bien que si j’avais pu rester là-bas à travailler 10h par semaine et continuer à bien vivre, je l’aurai fait ☺

N’hésitez pas à m’écrire par courriel ou sur la page Facebook si vous avez entendu parler d’une job de serveuse, le réseautage est très important ici!

 

Et vous? Avez-vous été confronté à des problèmes à votre job au Canada?
Avez vous des conseils à me donner?

 

 

Pauline pour Soif de Voyages

 

6 commentaires

  1. Coucou. Je comprends très bien ton choix, je pense que j’aurais fait pareil et d’autres aussi. Peu importe le lieu de travail, la stabilité est un facteur clé si on veut pouvoir vivre correctement. Il faut se dire que c’est le destin et que tu trouveras mieux ailleurs ! (j’essaye de positiver haha)
    En tout cas ton article était très intéressant et j’ai hâte d’en lire d’autre 😀

    J'aime

  2. bonsoir, c’est quand même étrange de ne pas te l’avoir fait remarquer, surtout qu’il savait que tu étais une expatriée et donc que tu ne connaissais pas forcément cette pratique … ça a du être dur pour toi de quitter cet endroit qui t’étais tant agréable. Je te soutiens et te souhaite bonne chance pour la recherche d’un nouveau poste !!! emma

    J'aime

Fais moi part de ton avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s