Lors de mon récent séjour à Toronto, j’ai pu découvrir les îles de Toronto le temps d’une journée. Et je dois dire que j’ai eu un immeeeeeeense coup de cœur pour ce lieu! Situé à 10 minutes de ferry du centre de Toronto, les îles de Toronto sont un archipel de 15 îles connectées entre elles grâce a des ponts! Adieu le centre ville, le stress, les bouchons, et bonjour la nature, la plage, et les activités nautiques! Cet endroit est un véritable paradis, auquel je ne m’attendais pas. Je pensais y passer 2 heures, j’ai finalement choisi d’y rester la journée tant qu’il y a de choses à faire et à découvrir. J’étais obligée d’écrire un article pour vous faire découvrir ce coin de paradis, dans la plus grande ville du Canada

 

Prendre le ferry

Le plus simple moyen de se rendre au Toronto Island est de s’y rendre en ferry. Et puis prendre le ferry, c’est déjà l’impression de partir en voyage 😉  Au départ de Toronto Downtown, le trajet dure environ 10 minutes (c’est la durée qui vous sépare de ce paradis vert!) Le ferry dessert 3 îles : Hanlan’s point, Centre Island et Ward’s Island. J’ai choisi d’emprunter le ferry au départ du centre ville à 8h45 qui mène à Ward’s Island. Le trajet en ferry est très rapide et offre une vue magnifaïque sur la skyline de Toronto! La traversée en ferry coûte 7,50$ et inclue le retour.
En savoir plus sur les horaires des ferrys ou encore obtenir un plan des îles de Toronto

 

 

Contempler les maisons

Si mon choix était d’arriver d’abord sur Ward’s Island, c’est tout simplement car je voulais vraiment voir l’archipel de long en large. Le ferry m’a déposé tout à l’est, sur l’île de Ward. Il faut savoir que parmi les 15 îles qui regroupent Toronto Islands, deux d’entre-elles sont habitées par des gens qui y vivent toute l’année (oh les chanceux!!). Ces deux îles sont Algonquin Island et Ward’s Island. On y retrouve 262 maisons et 700 habitants que j’envie à mort d’habiter là-bas! C’est donc à pied que j’ai découvert Ward’s Island et sa voisine Algonquin Island. J’ai marché à travers les petites rues, découvrant des maisons en bois toutes aussi mignonnes les unes que les autres. On se croirait dans un monde utopique : il n’y a pas de voiture, les maisons sont fleuries, les habitants prennent soin de leur environnement, le calme règne. Je te laisse admirer ci-dessous quelques photos des maisons que j’ai pu prendre, tu vas comprendre l’ambiance

 

Aller à la plage

Face à cette étendue d’eau, on pense de suite à la mer ou l’océan, mais non! Il s’agit du lac Ontario qui fait parti des cinq Grands Lacs d’Amérique du Nord. Il a une superficie de 1,5 fois la région d’Île de France, je te laisse imaginer combien il est immense. Quatre plages bordent les îles de Toronto, on y trouve même une plage nudiste. Tout l’été, les habitants de Toronto viennent bronzer et se baigner dans l’eau claire du lac.

 

Faire du sport

Les Toronto Islands sont le lieu parfait pour s’adonner aux sports nautiques. Il est possible de louer des pédalos, des stand-up paddles, des canoé, des kayaks. Pendant la journée, j’ai même aperçu un monsieur prendre son canoé et retourner dans le centre-ville de Toronto (ça change du ferry!) On trouve également un terrain de baseball et de football. J’ai aussi découvert un sport étrange que j’ignorais : le disc golf. Ce sport consiste à lancer un disque (d’une forme de frisbee) en direction d’une cible qui sert de trou. L’île compte un parcours de 18 trous.

 

Découvrir les îles à vélo

Après avoir découvert l’île Algonquin et Ward à pied, j’ai décidé de louer un vélo pour arpenter le reste des îles. Il y a même la possibilité de louer un tandem, ou une rosalie pour découvrir les îles jusqu’à 4 personnes! Le vélo est vraiment le meilleur moyen pour découvrir les îles qui s’étendent sur une longueur de 5km. J’ai découvert le phare de Gibraltar qui est le plus vieil édifice de Toronto (on dit aujourd’hui qu’il est hanté!). J’ai pédalé jusqu’à l’ouest des îles qui m’a mené a Hanlan’s point. Là-bas, on observe une grande statue de Ned Hanlan qui était un célèbre rameur originaire de Toronto. L’homme a gagné 5 fois le championnat du monde et seulement perdu 6 fois sur les 300 courses qu’il a fait dans sa vie. Un beau palmarès!

 

Rencontrer les habitants et découvrir leur mode de vie

Vivre sur les îles de Toronto, c’est quelque chose! Les habitants prennent chaque jour le ferry pour aller travailler en ville. Les autos ne sont pas autorisées sur l’île (sauf pour les livraisons), la majorité des habitants se déplacent à vélos ou à l’aide de petites voitures de golf électriques. Les îles possèdent tout de même leur propre caserne de pompier, et centre de police. On y trouve même une église en activité, dans laquelle les amoureux aiment se marier (pour le folklore d’aller sur l’île!) Une chose est sûre, les habitants des îles de Toronto ont une qualité de vie exceptionnelle!

 

S’amuser au Centreville Amusement Park

Comme si les Toronto Islands n’étaient pas assez parfaites, ils ont même pensé à ajouter un petit parc d’attractions pour enfants! Tu peux te promener gratuitement dans le parc, par contre si tu veux faire une attraction, il te faudra acheter un pass. Ce parc d’attraction est vraiment mignon, le décor rappelle un peu l’Amérique des années 50. C’est un parc assez atypique, il fait assez ancien, on y retrouve des manèges d’antan incontournables, et des attractions plus modernes, le tout adapté pour les petits.
En savoir plus sur les 30 attractions du parc

 

Admirer la vue sur Toronto

Je crois que les îles offrent le plus beau panorama sur Toronto. En fin d’après midi, je me suis posée sur une chaise et j’ai admiré la ville. Les avions qui atterrissent sous mes yeux pour se poser à l’aéroport Billy Bishop. Les ferrys qui font sans cesse le trajet entre le centre ville et les îles. L’odeur de la mer, les pieds dans le sable, qu’est-ce que j’étais bien!

Skyline de Toronto depuis les îles

 

 

Déjeuner au Island Café

Ouvert 7 jours sur 7, il est le seul café de de Ward’s Island. Du petit-déjeuner au souper en passant par le brunch, tu y feras forcément un passage pour te poser après une balade à vélo. Il est entouré d’un jardin, cultivé par les employés et les habitants. Tu peux même assister à des cours sur la culture du chou kale. Bref, le Island Café, c’est à la fois un restaurant, un café, un lieu de rencontre, un lieu de partage pour la communauté, et j’adore!
En savoir plus sur Island Café

 

Regarder les avions atterrir à l’aéroport Billy Bishop

Tout à l’ouest des îles de Toronto, on trouve l’aéroport Billy Bishop. C’est vraiment étonnant la première fois qu’on arrive à Toronto et qu’on voit des avions atterrir aussi près de la ville, puis on s’habitue ☺ Je dois quand même avouer que j’étais toujours en stress quand je voyais l’avion atterrir depuis Toronto Island car avec la profondeur de champ, j’avais toujours l’impression qu’il fonçait dans les buildings.
En savoir plus sur l’aéroport Billy Bishop

Atterrissage d’un avion au Billy Bishop Airport

 

J’espère que cet article t’aura fait découvrir le côté nature de Toronto et que tu auras saisi l’atmosphère incroyable que dégage ces îles. Si tu vas bientôt à Toronto, consacre au moins une grosse demie journée à ce lieu ☺ Mon conseil : ne reste pas seulement sur Centre Island où se trouvent les activités et le parc d’attraction, va te perdre sur Ward’s Island pour découvrir les magnifiques maisonnettes et la vie sur l’île

 

Si cet article t’a plu, ne manque pas mes autres articles sur Toronto! 

 

 

Pauline pour Soif de Voyages

Total
1
Shares
4 commentaires
  1. Ta dernière photo sur Instagram sur la skyline m’avais déjà fais envie d’y aller mais le je suis entièrement conquis, je passe la journée la bas en septembre !! Merci pour ton article toujours au top.

  2. Superbe article! J’adorais me rendre sur les îles quand je vivais à Toronto, et je pense que j’ai raté pas mal d’endroits car j’en ai découvert à travers ton article <3 La prochaine fois que j'y retourne, je vais les explorer davantage!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :