C’est au Canada que j’ai pris goût à la randonnée. À l’époque, je ne comprenais pas l’intérêt de pratiquer une telle activité. Puis j’ai découvert le bonheur de faire un effort, marcher pendant 4h, et se retrouver face à des paysages à couper le souffle. Puis j’ai compris l’intérêt de la randonnée et ses bien-faits!

Aujourd’hui, je souhaitais partager avec vous la plus belle randonnée que j’ai faite jusqu’à présent. Il s’agit de la randonnée du Big Beehive, combinée à celle de la Plaine des Six Glaciers. Cette randonnée se trouve dans le Parc National de Banff, plus précisément dans le secteur du lac Louise.

Enfile tes chaussures de rando, on s’en va pour 14,3km qui vont te couper le souffle dans tous les sens du terme! 😉 

 

Point de départ – le lac Louise

Il fait beau, le soleil brille, c’est le temps parfait pour aller randonner! Après s’être stationné au parking du lac Louise (arrivez tôt car c’est vite complet!), nous voilà devant l’hôtel Fairmont. Le sac à dos chargé d’eau, de sandwichs, et de noix de cajou, nous sommes prêt pour ces deux belles randonnées qui nous attendent!

Départ de la randonnée au lac Louise

Kilomètre 2,7 – le Lac Miroir

Après avoir arpenté un chemin de terre en bon état, nous arrivons au lac Miroir qui porte très bien son nom. Cette première étape dans notre randonnée nous donne déjà un bel aperçu des paysages magnifiques qu’on s’apprête à voir. À ce niveau là de la rando, nombreux sont les touristes au lac Miroir. En effet, monter jusqu’au lac est un peu physique mais ça ne requiert pas un niveau sportif de folie.

Kilomètre 3,5 : le Lac Agnès et sa maison de thé

Après avoir parcouru 800m de plus, nous arrivons enfin au Lac Agnès. Il est de toute beauté avec ses reflets bleutés. Au lac Agnès, on trouve aussi une maison de thé. Celle ci est très touristiques, on est vraiment de nombreux randonneurs au lac Agnès. Pas le temps de boire le thé, on contourne le lac Agnès afin de joindre le Big Beehive. Sur notre chemin, nous croisons pleins d’animaux, notamment le pika. Il s’agit d’un tout petit animal de montagne qui ressemblent à une petit lapin. Ses oreilles et ses pattes arrière sont réduites. Il pousse des sifflements stridents, c’est comme ça que j’ai réussi à les repérer 🙂 Après ça, on a croisé une belette! C’est la première fois que j’en voyais une, elle était tellement mignonne. Je l’ai prise en photo avec mon cellulaire mais c’était pas facile car elle bougeait vite et qu’elle était un peu loin.

Le splendide lac Agnès
Un petit Pika

Kilomètre 5,8 : le Big Beehive et sa vue incroyable sur le Lac Louise

La montée est rude pour joindre le Big Beehive, ça grimpe en lacets, on prend de l’altitude. Le lac Agnès nous parait de plus en plus petit 🙂 Puis enfin, nous arrivons au fameux Big Beehive, la vue sur le lac Louise est démentielle! On est là, comme hypnotisé par ce bleu laiteux, à voir les minuscules canot se déplacer sur le lac. On en profite pour faire notre pause déjeuner bien méritée!

Vue sur le lac Louise depuis le Big Beehive

Connaissez vous le geocaching? “Le géocaching est un loisir qui consiste à utiliser la technique du géo-positionnement par satellite pour rechercher ou dissimuler des “caches” ou des “géocaches”, dans divers endroits à travers le monde.” Et bien sachez tous qu’il y a un geocache au Big Beehive, et que nous l’avons trouvé! 🙂 Je ne vous dis pas où il se trouve, mais il était dissimulé dans une toute petite boite. Dedans nous avons trouvé le message de la personne qui l’a caché en 2014, ainsi que le message de nombreux visiteurs l’ayant trouvé. C’est vraiment fou ce loisir là! En 2017, elles sont plus de 3 millions répertoriées sur le site Geocaching.com dans plus de 180 pays, dont une dans la Station spatiale internationale. Téléchargez l’application et partez à la chasse vous aussi! 😉

Kilomètres 6,5 : la traversée de la Plaine des six Glaciers

A ce moment là, on aurait pu faire demi-tour et retourner au Lac Louise. Dans ce cas là, nous aurions seulement parcouru la randonnée du Big Beehive. Sauf que je déteste faire demi-tour dans une randonnée! Je préfère faire une boucle 🙂 Alors on a décidé d’enchaîner sur la randonnée de la Plaine des Six Glaciers. (Merci à ma copine Coralie de m’avoir souffle l’idée dans l’oreillette!). On n’arrête pas de descendre, et croyez moi qu’en randonnée, la descente c’est bel et bien le pire! On traverse l’immense plaine, on se sent minuscule au milieu de ces montagnes. Au loin, on aperçoit le glacier.

Randonnée Plaine des six Glaciers à Banff

Kilomètre 9 : la maison de thé de la Plaine des six Glaciers et le glacier

La meilleure surprise de la randonnée, une magnifique maison de thé, au beau milieu de ce paysage grandiose. Voilà déjà plus de 3h que nous marchons alors voir cette maison de thé ici, c’est un peu comme voir un mirage dans le désert 🙂 On a pas pu s’empêcher d’aller y boire un thé pour faire une petite pause. J’ai aussi pris une part de gâteau au chocolat qui était vraiment délicieux. Jordan a opté pour une soupe et c’est la meilleure soupe qu’il ait mangé de sa vie (désolée belle-maman!).

La jolie maison de thé à la Plaine des Six Glaciers

La maison de thé n’a ni accès à l’eau ni à l’électricité. Pour cuisiner, elle utilise l’eau en provenance directe du glacier, puis pour cuire, elle utilise un bon vieux poele à bois. Les denrées alimentaires sont apportés 2 fois par an. Pour le reste de l’année, ce sont les employés qui ramènent de la nourriture sur leur dos lorsqu’ils vont à Banff. En parlant des employés, la maison de thé est ouvert du 1er juin à la mi septembre donc c’est un emploi de saison. Les saisonniers vivent dans de petites cabanes en bois autour de la maison de thé. Une des serveuses m’a dit qu’elle se rend 2 fois par semaine au lac Louise puis à Banff. Pour ce faire, elle fait comme tous les randonneurs, elle marche 2h aller, et 2h retour! Quel courage, je pense pas être faite pour ce type de saison 🙂 Ces gens là ont un énorme mérite, et ils doivent vivre une expérience inoubliable.

Juste à côté de la maison de thé, on admire l’immense glacier. Tout d’un coup, un bruit sourd retentit, et on aperçoit un petit bloc du glacier qui se détache et tombe. C’est tout comme une avalanche, je suis impressionnée par le bruit que ça fait. En 1h, on a assisté à environ cinq mini avalanches.

Le glacier

Kilomètre 12,3 : le fond du Lac Louise

Le ventre plein, on redescend la vallée en direction du fond du lac Louise. On fait en quelque sorte le même chemin que l’eau du glacier qui s’écoule lentement le long de la vallée, avant de se jeter dans le lac Louise. (sauf que nous on se jete pas dans le lac hein 😉 ) Ça fait bizarre de voir le lac Louise de l’autre côté, avec l’hôtel Fairmont en face. En remontant le lac, on passe à côté de nombreux grimpeur qui escaladent les parois rocheuses. Cet endroit est un super spot pour la grimpe!

Vue sur l’hôtel Fairmont depuis le fond du lac

Kilomètre 14,3 : Fin de la rando au Fairmont Lac Louise

Ça y est, on l’a fait! Pour certaines personnes ça peut paraître peu, mais pour moi, avoir accompli cette randonnée de 14,3km, c’est une grande fierté 🙂 J’ai commencé la rando il y a deux ans, et aujourd’hui j’arrive à faire ce genre de randonnée. Soyons honnête elle n’était pas tant complexe. Elle était plutôt longue et elle montait parfois raide. Quoi qu’il en soit, elle est assez accessible puisque je ne suis pas du tout sportive!

Hôtel Fairmont Lac Louise

 

Cette randonnée était grandiose. J’espère que les photos témoignent de la beauté des paysages, mais quoi qu’il en soit je vous conseille de la faire si vous allez dans les rocheuses. Ça nous a pris 6h pour la faire, en sachant qu’on a fait environ 1h de pause en tout. Croyez moi que même si à des moments j’en ai ch*é, aujourd’hui je ne me rappelle que des bons moments et des paysages de fou 🙂 

 

Envie d’en savoir plus sur le Parc National de Jasper? Retrouve mes autres randonnées dans le Parc ici!

Pauline pour Soif de Voyages

Total
0
Shares
1 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :