Edge Walk CN Tower 2018

Salut à tous,

A peine de retour de Toronto, je m’empresse déjà d’écrire cet article qui me tient énormément à cœur ! Aujourd’hui, on va parler de Toronto, de CN Tower, et surtout de hauteur ! Alors j’espère que vous n’avez pas le vertige ! (héhé coucou la blague de merde)

Voilà un an que je n’étais pas retournée à Toronto. La dernière fois, c’était en vacances avec mon chum en mai 2017, et on avait adoré cette ville ! Cette semaine, j’y suis retournée pour 2 jours, avec un but bien précis :

Je vais faire l’Edgewalk !

 

Pour ceux qui ne connaissent pas l’Edge Walk, il s’agit de la plus haute promenade mains libres au monde (rien que ça !) En français, ils ont appelé l’attraction « L’haut-da-cieux » (je te laisse méditer sur ce nom !) Cette attraction unique au monde se trouve à la CN Tower de Toronto qui est d’ailleurs le 5ème édifice le plus haut du monde (553m). Pendant l’attraction, tu montes à 356 mètres de haut (plus haut que la Tour Eiffel) et tu te retrouves sur une plateforme de la taille d’un trottoir. Sensations garanties !

 

 

Jeudi 10 juillet 2018

J’arrive à Toronto le matin, j’aperçois la CN Tower, et là, je commence à stresser à mort. Est-ce que je vais être capable de faire ça ? Est-ce que je ne vais pas avoir le vertige ? Est-ce que je ne vais pas renoncer ? Et si mes jambes tremblent une fois là-haut ? Je ne peux pas vous dire le nombre de questions que je me suis posée ! Il faut dire que dans le genre trouillarde, je m’attribuerai la note de 9/10 ! ☺ J’ai peur des manèges à sensations fortes, peur de la vitesse, peur de tomber, et j’en passe… J’avais super mal au ventre à chaque fois que je voyais la tour. Et il faut dire qu’avec sa taille imposante, on ne la loupe pas une seconde, elle est toujours dans ton champ de vision !

 

10h30

J’arrive à la CN Tower, je passe la sécurité, et je vais l’accueil de l’Edge Walk. On me fait remplir un document comme quoi j’ai toute ma tête, toutes mes jambes, que je ne suis pas malade, etc etc. S’il m’arrive quelque chose (si je crève en l’occurrence), c’est ma faute et je suis responsable. J’ai l’impression de signer mon testament !
Une fois la paperasse terminée. J’attends que vienne mon tour. Les minutes sont longues, je stresse encore plus que ce matin. Je vois les participants me précédant se mettre en tenue et partir à l’ascenseur sous des cris d’encouragement des animateurs

 

11h00

On appelle les participants de la session de 11h à venir. Ça y est ! Je ne peux plus faire marche arrière. Nous sommes 6 à participer. Deux américains, une anglaise, un allemand, une indienne, et moi « I’m a french girl living in Montréal »
Personne ne parle, on sent que tout le monde est nerveux, le personnel essaie de faire des jokes pour nous détendre, mais ça ne fonctionne pas ! ☺ [Try again] On nous fait d’abord un test d’alcoolémie, un test de détection de drogue, puis une fouille pour vérifier qu’on n’ait pas d’explosifs. Ensuite, on me donne une tenue que je dois enfiler par-dessus mes vêtements. Avec la température ressentie de 40°C aujourd’hui à Toronto, autant dire que je ne risque pas d’avoir froid !
Nous devons également enlever tous nos bijoux, boucles d’oreilles, pinces dans les cheveux. Les seules choses autorisées sont les lunettes de soleil (qui seront rattachées à votre tête avec un fil) et un chouchou pour avoir les cheveux attachés. That’s it !
On m’attache ensuite le harnais, c’est assez impressionnant de porter tout ce materiel ! Le guide me serre les sangles très fort, j’ai l’impression que le sang de mes jambes ne va plus circuler !

Puis Anastasia arrive, c’est elle qui va monter avec nous en haut de la CN Tower. Tout le monde se regarde, le stress est palpable. On se présente chacun tour à tour, elle essaie de détendre l’atmosphère en nous faisant rire. Trois employés repassent vérifier nos tenues pour confirmer qu’on n’a pas de bijoux et que nous chaussures sont bien attachées.

 

Puis vient enfin l’heure de monter !

 

En allant à l’ascenseur, notre guide Anastasia hurle des phrases d’encouragements, tous les gens autour de nous applaudissent. C’est sûr que c’est encourageant, mais ça met surtout la pression !

On rentre dans l’ascenseur, il démarre, et là, j’ai comme un énorme poids qui part de mes épaules. Depuis l’ascenseur vitré (au sol et sur les parois), je vois le vide partout, mais ça ne m’effraie pas. Par conséquent, je commence à être plus sereine. On sort de l’ascenseur, deux messieurs nous attendent pour accrocher tous les câbles de sécurité. Nous en avons un à l’avant, et un à l’arrière de la tête qui fonctionne sur le même principe qu’une ceinture de sécurité auto. Si on chute ou on fait un mouvement brusque, ça se bloque. Après ça, ils vont vérifier pas moins de 6 fois que nos câbles soient bien accrochés aux harnais.

A travers la porte fenêtre, on aperçoit déjà la vue immense sur le lac Ontario et Toronto Island. La guide nous donne les dernières informations, et puis nous voilà sortis sur la plus haute promenade au monde, à 356m du sol, les mains libres !

La guide nous filme avec une caméra sur son casque (voir la vidéo ci-dessous). Une fois dehors, je me sens vraiment bien ! Comme si tous mes doutes et mes craintes s’étaient envolés.

Premiers pas du la Tour CN

Nous allons faire 3 activités. La première s’appelle « Toe over Toronto » (comprenez « Les orteils au-dessus de Toronto »). Cette activité consiste à s’approcher du bord de la promenade, en laissant dépasser le bout de nos pieds dans le vide. Sans crainte, je m’approche vers le bord, et j’écarte mes bras (en mode Jack de Titanic !) J’ai réussi ! Je suis super contente !

Après ça, la deuxième étape est de se pencher en arrière, ça peut sembler impressionnant sur les photos, mais finalement, on est dos au vide alors on se rend pas compte de ce qu’on fait ☺ Mais quand j’ai baissé la tête vers le sol, je me suis rendu compte que j’étais bien à 356m de haut !

Enfin, la dernière activité qui est celle qui donne le plus de sensation : se pencher en avant vers le vide. J’avais entièrement confiance au matériel, j’ai réussi haut la main cette étape, et j’ai même réussi à me mettre sur la pointe des pieds !

Après ça, la guide nous prend en photo seul et en groupe, il faut bien capturer ce moment unique !

Après ces 30 minutes de sensations et de bonheur, on redescend à l’accueil, pour enlever nos tenues orange qui nous mettent super en valeur! Je réalise que j’ai fait l’EdgeWalk, et que j’ai réussi ! Je suis vraiment heureuse, et même fière d’avoir surpassé mes craintes ☺

Le Pass pour l’Edge Walk inclut l’accès à la CN Tower, ainsi qu’à la nacelle (tu as les 3 prochains jours pour en profiter), la vidéo de ton expérience, une photo seule, une photo de groupe, ainsi qu’un certificat comme quoi tu fais maintenant partie des Edgewalkers. Si tu veux toutes les photos, il te faudra débourser 20$ pour les avoir. C’est ce que j’ai fait, je voulais absolument avoir toutes les photos de cette expérience unique.

Découvre ci-dessous la vidéo sur mon expérience de l’Edgewalk! Amaaaaazing!

 

Pour me remettre de mes émotions, je suis montée au niveau de la nacelle (447m) pour admirer une dernière fois la vue. De là-haut, je pouvais voir d’autres participants à l’EdgeWalk. C’était drôle, de voir de dessus, combien on est minuscule. On aperçoit des petits points orange qui reculent vers le vide, je ne peux pas m’empêcher de penser « C’était moi il y a 30 minutes !! »

 

Quand tu vois des Edge Walkers juste en dessous de toi ☺

 

Informations pratiques

Quoi ? La plus haute promenade main-libre au monde
Quand ? En saison
Où ? Sur le toit du restaurant de la Tour CN à Toronto
Quelle hauteur ? 356m du sol !
Combien ? 225$ CAD + taxes (le billet inclut une vidéo souvenir, une photo, un certificat de participation, et l’entrée à la Tour CN, billet expérience de la Tour et de la Nacelle) J’ai pu bénéficier d’un rabais de 20% si on réservait avant le 30 juin 😉
Qui ? A partir de 13 ans
Site Web ? www.edgewalkcntower.ca

 

J’espère que cet article t’aura plu, et que ça soulèvera des idées pour certains 😉 Il faut vraiment croire en soi et en ses capacités ! J’ai réussi à vaincre mes craintes et mes doutes, et le jeu en valait la chandelle ! A ce jour, c’est pour sûr l’expérience la plus folle que j’ai réalisé ! Il faut parfois se lancer des défis personnels pour découvrir de quoi on est capable ☺

 

Et toi, t’es cap de faire l’EdgeWalk?

 

Pauline pour Soif de Voyages

Total
11
Shares
2 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :